MON PANIER

Utilisation Macérats huileux

Voir nos engagements qualité. Voir la méthode de fabrication. Voir le mode d'utilisation. Voir les précautions d'emploi.



Les huiles végétales, en purs soin de beauté :

Naturellement douces, non agressives, non parfumées artificiellement et riches de tous les éléments subtils des plantes, graines ou fruits dont elles sont issues, les huiles végétales ont toutes des propriétés protectrices, adoucissantes, nourrissantes et régénératrices. Elles constituent de purs soins de beauté et de santé pour votre visage ou votre corps, vos ongles ou vos cheveux :

Les huiles végétales s’emploient sur la peau comme un crème de soin, de préférence le soir pour une action en profondeur, aussi souvent que vous le souhaitez, ou en cure prolongée.

Les huiles végétales sont également recommandées pour le soin des cheveux : en application sur les longueurs toute la nuit avant le shampooing, ou sur le pointes après le shampooing.

Les huiles végétales constituent un soin idéal pour fortifier les ongles, assouplir les cuticules (petites peaux du pourtour de l’ongle), et plus généralement nourrir en profondeur les mains irritées, sèches ou gercées. À noter l’action remarquable de l’huile de lys blanc, réputée pour atténuer, voire faire disparaître les tâches brunes liées au vieillissement prématuré de l’épiderme.

 

Les huiles végétales, en base de dilution des huiles essentielles :

Certaines huiles essentielles peuvent être dermocaustiques*. Pour éviter tout risque d’irritations voire même de brûlures, ces HE doivent être diluées dans une huile végétale avant application sur la peau. On utilise généralement de l’huile d’amande douce pour sa neutralité, mais n’importe quelle huile végétale peut être employée. Dans certains cas, l’huile végétale employée en support viendra compléter et même renforcer l’action de l’huile essentielle (ex : le macérat huileux d’hélichryse italienne en complément d’huiles essentielles à visée circulatoire ou anti-douleurs).

Quelles HE diluer ?

Dermocausticité très faible ou inexistante :
Bergamote – Bois de Rose – Cade – Camomille noble – Carvi – Cyprès – Eucalyptus globulus – Eucalyptus radiata – Gaulthérie odorante (ou Wintergreen) – Genièvre – Géranium rosat – Hélichryse italienne – Lavande aspic – Lavande vraie – Lavandin – Lemongrass – Menthe poivrée – Myrte – Palmarosa – Ravintsara – Romarin à camphre, à cinéole ou à verbénone – Saro (ou Mandravasarotra) – Tea tree – Ylang-Ylang.

Dermocausticité possible : diluer jusqu’à 20% maxi dans une huile végétale :
Aneth - Basilic exotique - Citron - Citronnelle - Estragon – Gingembre – Mandarine verte – Orange douce – Marjolaine – Niaouli – Pin sibérie – Santal – Thym à linalol ou à thujanol.

Forte dermocausticité : diluer entre 5 et 20% maxi dans une huile végétale :
Cannelle – Girofle – Origan – Sarriette – Thym thymol.

Avertissement : Les informations disponibles ici et dans notre documentation générale sont mises à votre disposition à titre informatif et ne peuvent prétendre être exhaustives. Elles ne remplacent en aucun cas l’avis médical indispensable dans l’établissement d’un diagnostic et dans l’appréciation de la gravité d’une pathologie. Ces informations, issues de recherches effectuées par des professionnels de la santé, sont la synthèse de nos lectures. Elles ne sauraient constituer des indications médicales, ni même engager notre responsabilité en cas d’accident, de lésion ou de préjudice subi.

Pour une information plus détaillée sur les vertus et les usages des huiles végétales pour votre santé et votre beauté, pensez à consulter l’ouvrage de référence en la matière, rédigé par Chantal et Lionel Clergeaud « Les Huiles Végétales, Huiles de santé et de beauté » aux Éditions Amyris.

 

Conservation

Les huiles végétales sont des produits 100% purs et naturels, fragiles, très sensibles à la lumière, l’air et la chaleur. Garanties sans colorant artificiel, ni conservateur.
Une DLUO (date limite d’utilisation optimale) inscrite sur le flacon précise la durée pendant laquelle vous pouvez conserver votre produit de façon optimale. Veuillez toutefois à ne pas l’exposer au soleil ou à la chaleur, le mieux étant de le conserver à l’abri de la lumière et au frais.

Si malgré toutes ces précautions, vous constatez que votre huile a une odeur de rance, ce qui signifie sur le plan chimique que les acides gras ont vieillis et sont oxydés (d'où cette odeur), ne l’employez pas, son action serait néfaste pour votre peau.

Recherche





Recevez notre lettre d'informations.
Je m'abonne
Je me désabonne
PAIEMENT SÉCURISÉ CHÈQUES & VIREMENT ACCEPTÉ

MAISON LAGET © tous droits réservés
Site réalisé avec PowerBoutique - logiciel pour créer un site internet